petit chien
Famille

Famille : faut-il adopter un petit ou un grand chien ?

Présent dans de nombreux foyers, le chien est l’un des animaux les plus domestiqués en France. Selon plusieurs statistiques, un foyer sur deux possède un toutou. Plus qu’un simple gardien, le chien est un véritable compagnon aux avantages innombrables. Cependant, adopter un tel animal est une décision qui doit être analysée sous divers angles. Dans ce registre, l’une des principales préoccupations est relative à la taille du chien. Est-il plus judicieux d’adopter un toutou de grand ou de petit gabarit ? Éléments de réponse, dans ce dossier !

Les petits chiens

Si les petits chiens sont très souvent adoptés, c’est essentiellement à cause de leur apparence très attrayante et de leur petit côté adorable. Si vous optez pour ce type de toutou, sachez que certains éléments doivent impérativement être pris en compte. Il s’agit, entre autres, de leur alimentation constituée de croquettes sans céréales pour chien et de leur éducation.

D’importants besoins alimentaires

Compte tenu de leur forte activité et de leur super métabolisme, les petits chiens ont d’importants besoins énergétiques. Paradoxalement, leur système digestif est assez fragile et implique une attention particulière dans la composition de leurs rations. Pour répondre efficacement à ces contraintes, il est recommandé de nourrir votre toutou avec des croquettes ne contenant pas d’additifs (si possible).

Pour une question d’équilibre alimentaire, privilégiez une nourriture composée de viande, de légumes et d’un complément de nutriment essentiel comme les vitamines et minéraux. Très nutritive, une telle alimentation est riche en protéines d’origine animale, essentielles au développement musculaire de votre animal domestique. De même, ces denrées sont très digestes et préservent votre ami d’éventuels troubles gastriques.

Lire aussi :  Comment personnaliser votre faire-part de baptême pour qu'il soit unique ?

Facile à éduquer

Bien qu’ils soient très dynamiques, les petits chiens sont également assez faciles à éduquer. Cependant, vous devez vous y prendre dès leur jeune âge afin qu’ils intègrent plus aisément vos règles. Par ailleurs, les toutous de petite taille sont également très affectueux et joueurs. C’est notamment le cas du Jack Russel et du Bouledogue Français qui sont d’excellents camarades de jeu pour les enfants. Cependant, évitez d’intégrer les friandises à leur processus éducationnel, au risque de nuire à leur santé.

Idéal pour les petits budgets

Si vous souhaitez avoir un chien malgré votre petit budget, optez pour une boule de poil de petit gabarit. En effet, leur taille constitue un atout important, car elle leur permet de s’adapter à tous les espaces. Ils seront donc parfaitement à leur aise même si votre logement est exigu. Aussi, l’entretien d’un petit chien ne requiert qu’un faible investissement financier. Qu’il soit toiletté chez vous ou dans un salon, votre fidèle compagnon ne requiert que peu de produits. Vous ferez ainsi des économies conséquentes sur ce poste dans votre budget.

Les grands chiens

D’aspect assez impressionnant, les grands chiens sont souvent appréciés pour leur capacité de dissuasion des malfaiteurs. Cependant, les avantages des toutous à fort gabarit ne se limitent guère à ce rôle d’intimidation. En effet, ils sont très joueurs avec les enfants, mais peuvent aussi se montrer très protecteurs avec leur maître. Toutefois, vous devez considérer certains éléments importants pour bien choisir votre compagnon à 4 pattes.

La race du chien

Le premier élément à prendre en compte dans le choix de votre ami à poils est son espèce. Bien que ceux-ci suscitent une grande fascination, de nombreuses races de chiens de grande taille sont classées dangereuses. C’est notamment le cas des Pitbull, Mastiff et Tosa qui sont déconseillés dans les ménages comprenant des enfants.

Lire aussi :  Qu'est-ce que la broderie diamant ?

Plus doux, les bergers allemands et les Akitas sont parfaits pour jouer avec vos petits trésors. Toutefois, vous devez veiller à réunir toutes les conditions pour leur bien-être et leur épanouissement. S’ils peuvent vivre en appartement, notez que ces chiens ont aussi un grand besoin d’exercice. Vous devez donc leur permettre de sortir quotidiennement pour une longue balade.

Des compagnons paisibles

Si cela peut sembler paradoxal, les gros chiens sont généralement réputés pour leur caractère paisible. En effet, ils n’aboient que si cela est nécessaire et savent se montrer très discrets. De plus, ils ne sont généralement pas turbulents, sauf lorsqu’ils s’ennuient ou manquent d’exercice. En outre, une bonne éducation permet également de développer ce caractère calme chez votre chien. Très important, cela favorise une meilleure interaction avec sa famille d’accueil.

Des coûts importants

Certes, la cohabitation avec un gros chien offre de nombreux avantages. Toutefois, elle présente également un inconvénient considérable. En effet, l’entretien de ce genre d’animaux requiert un budget assez important. Déjà, leur alimentation représente un investissement qui peut rapidement s’avérer assez lourd. Étant de grande taille, votre boule de poils a besoin de grandes quantités d’aliments. De même, les doses de médicaments, en cas de traitement, sont administrées proportionnellement à son poids.

Grand chien ou petit toutou : que choisir ?

Qu’il soit grand ou petit, un chien est un atout indubitable dans une maison. En effet, non seulement, il vous offre de la compagnie, mais vous entretenez aussi votre forme physique à travers vos promenades quotidiennes. Aussi, les chiens contribuent à l’épanouissement et à l’équilibre émotionnel des enfants.

Lire aussi :  Des poux ? restez zen !

Retenez que chaque type de toutou implique certaines contraintes propres à sa nature. De ce fait, choisir un chien de petite ou de grande stature dépend essentiellement de votre personnalité et de vos attentes. De même, vous devez tenir compte du budget que vous êtes prêt à allouer pour l’entretien de votre ami.

Post Précédent Prochain Post

Pas De Commentaires

Laisser une Réponse