cigarette electronique
Voyages

Est-il possible de voyager en avion avec sa cigarette électronique ?

La question du transport de votre cigarette électronique lors d’un voyage en avion vous taraude l’esprit. Nous allons aujourd’hui répondre à toutes vos interrogations et vous fournir des conseils experts pour que votre périple se passe sans encombre. Suivez le guide !

Les règles à connaître

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il est tout à fait possible de voyager avec votre cigarette électronique. Cependant, cela est soumis à certaines règles qu’il convient de connaître afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. En effet, étant un appareil électronique, la cigarette électronique est concernée par des réglementations spécifiques liées à la sécurité aérienne. Nous allons vous exposer les principaux points de vigilance.

Sachez qu’il est formellement interdit de vapoter dans l’avion, que ce soit durant le vol ou dans la cabine. Cette interdiction vise à ne pas importuner les autres passagers avec la vapeur, mais aussi à ne pas activer les détecteurs de fumée. Gardez donc votre appareil éteint durant toute la durée du voyage.

Concernant le matériel, vous pouvez emporter votre cigarette électronique et deux batteries de rechange maximum dans vos bagages cabine. En revanche, il est interdit de recharger la cigarette électronique durant le vol. Quant aux e-liquides, vous pouvez en apporter dans la limite d’1 litre réparti dans des contenants de maximum 100ml chacun, le tout rangé dans un sac plastique transparent dédié.

Enfin, les batteries et accumulateurs sont formellement interdits en soute depuis 2016. Ils doivent impérativement être transportés dans vos bagages cabine. Pour votre sécurité et celle des autres passagers, veillez à ce que les batteries soient protégées dans un étui adapté.

Lire aussi :  11 choses passionnantes à faire à paleokastritsa corfou

Où ranger sa cigarette électronique dans l’avion

Comme nous venons de l’évoquer, votre cigarette électronique et ses batteries ne peuvent être transportées qu’en cabine, dans vos bagages à main. Il est fortement déconseillé de les glisser dans vos vêtements en soute, au risque de vous les faire confisquer ou pire, de provoquer un incident technique.

Le plus prudent est de ranger votre matériel de vapotage dans votre sac à dos ou à main, que vous garderez avec vous sous votre siège durant le vol. Veillez à ce que les batteries soient isolées dans un étui pour ne pas risquer un court-circuit. Vos e-liquides doivent être dans un sac plastique transparent dédié, comme expliqué précédemment.

Ainsi, vous garderez un oeil sur vos affaires et respecterez les consignes de sécurité. Votre cigarette électronique voyagera sans encombre !

Bagage cabine ou soute : quelles différences ?

bagage cabine

Une question revient souvent : pourquoi ne peut-on pas mettre sa cigarette électronique en soute ?

La raison est simple : depuis 2016, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) interdit formellement le transport des batteries et accumulateurs de cigarette électronique en soute. En effet, ceux-ci présentent un risque d’inflammation et d’incendie en raison des conditions de pressurisation dans la soute.

Ainsi, cigarettes électroniques, batteries, accumulateurs et e-liquides doivent impérativement être transportés en cabine, dans vos bagages à main, où vous pouvez les surveiller. Vous seul êtes responsable de vos affaires durant le vol.

La soute est uniquement adaptée pour vos vêtements, objets non dangereux et e-liquides dans les limites autorisées. Tout matériel électronique doit rester avec vous en cabine. C’est une mesure de sécurité à respecter impérativement.

Lire aussi :  Costa croisière : des vacances agréables et abordables

Le transport des e-liquides

Concernant les e-liquides, sachez que vous pouvez en emporter aussi bien en cabine que dans vos bagages en soute, avec quelques précautions.

En cabine, vos flacons d’e-liquide doivent être dans un sac plastique transparent d’un volume maximal d’1 litre. Chaque flacon ne doit pas dépasser 100ml. Nous vous conseillons d’utiliser des contenants bien hermétiques pour éviter les fuites dues aux variations de pression en vol.

En soute, vous pouvez également placer vos e-liquides, avec les mêmes limitations de volume. Là encore, veillez à une étanchéité parfaite pour prévenir tout accident. Dans vos bagages, nous vous recommandons de les caler bien à plat dans une pochette dédiée.

Avec ces quelques précautions, vos e-liquides arriveront sans encombre à destination !

Si vous avez besoin de faire le plein d’e-liquide avant votre voyage, vous trouverez ici un grand choix de produits Alfaliquid.

Les restrictions sur les batteries et accumulateurs

Les batteries et accumulateurs de cigarettes électroniques font l’objet de restrictions particulières en avion.

Tout d’abord, rappelons qu’ils sont interdits en soute depuis 2016. Vous devez donc tous les garder avec vous en cabine.

Ensuite, la plupart des compagnies limitent à deux le nombre de batteries de rechange autorisées par passager. Et leur capacité ne doit généralement pas dépasser 100Wh.

De plus, il est interdit de recharger les cigarettes électroniques durant le vol. Éteignez votre appareil avant l’embarquement.

Enfin, les batteries doivent voyager dans un étui de protection adapté, de préférence celui d’origine. C’est une garantie indispensable pour votre sécurité.

Avec ces précautions, vos batteries arriveront sans risque à destination.

Lire aussi :  Pourquoi choisir un déménageur professionnel à Annecy ?

Peut-on vapoter dans l’avion ?

Cette question revient souvent et la réponse est clairement non. Il est formellement interdit de vapoter dans l’avion, que ce soit durant le vol ou même dans les toilettes.

Tout d’abord, par respect pour les autres passagers qui ne souhaitent pas respirer la vapeur. Ensuite, pour des raisons de sécurité, le vapotage pouvant déclencher les détecteurs de fumée.

La plupart des compagnies interdisent l’usage de la cigarette électronique dans leurs conditions générales de transport. Le non-respect de cette règle peut vous valoir une amende, voire des poursuites judiciaires en cas de mise en danger.

Nous vous conseillons donc de prendre votre mal en patience et d’attendre la fin du vol pour vapoter à nouveau. Vous pourrez ensuite profiter pleinement de votre cigarette électronique une fois arrivé à destination !

Quels pays interdisent la cigarette électronique ?

Avant de voyager à l’étranger avec votre cigarette électronique, assurez-vous bien de la législation en vigueur dans le pays de destination. En effet, certains d’entre eux interdisent formellement l’usage et le transport de cigarettes électroniques.

C’est notamment le cas de la Thaïlande, du Cambodge, de Singapour ou encore de l’Australie. Le vapotage peut y être passible de fortes amendes, voire d’emprisonnement.

D’autres pays comme le Japon, la Malaisie ou la Belgique autorisent la cigarette électronique mais interdisent les e-liquides contenant de la nicotine. Renseignez-vous bien avant votre départ.

De manière générale, la plupart des pays interdisent de vapoter dans les lieux publics fermés. Soyez vigilants et demandez l’autorisation avant d’utiliser votre cigarette électronique si vous avez un doute.

Ainsi, vous éviterez tout problème dans les pays étrangers. Votre voyage n’en sera que plus serein ! N’oubliez pas de regarder les formalités douanières spécifiques à la cigarette électronique sur le site de votre ambassade.

Post Précédent Prochain Post

Pas De Commentaires

Laisser une Réponse